Madame Maman est prof, c'est comme ça! Elle a toujours considéré ce métier comme quelque chose de bien, un job valorisant : on est là pour enseigner, partager, améliorer, faire progresser, faire comprendre, faire grandir, faire réfléchir... Et hier elle s'est pris une grande claque!! Elle a vu le regard que porte certains parents d'élèves sur les enseignants, un regard méprisant, hautain. Madame Maman s'attendait à un entretien parent-prof pour le bien d'un de ses élèves qui ne fait rien depuis le début de l'année. Grave erreur!! Elle s'est retrouvée sur la sellette, jugée, s'est sentie méprisée, elle comme son travail. Elle n'avait pas préparé de réquisitoire (alors que le père en face d'elle parlait d'application de double-peine concernant un zéro ET deux heures de colle pour son fils qui a triché lors d'un devoir-maison et qu'il est hors de question qu'il fasse), elle s'est retrouvée démunie, faible et salie. Madame Maman passe un temps énorme à préparer ses cours, à repenser ses pratiques pédagogiques, à se remettre en question à propos de son boulot et à concevoir les punitions qu'elle donne, punitions qui doivent être utiles à l'élève (elle a d'ailleurs passé 30 bonnes minutes à préparer la colle en question!!). Et là, elle s'est sentie comme une M*RDE!! Ce en quoi elle croit a été entièrement remis en cause. Elle est triste, se dit que finalement elle ne doit pas être faite pour ce métier, que ce en quoi elle croit n'existe pas. Et ça fait mal...